Banniere espace Praticien

9ème journée DYS à MArseille.

Journee DYS miniDans mon quotidien de professeur des écoles, j'ai eu dans la classe des enfants appelés DYS. Je n'ai jamais trop su ce que cela recouvrait vraiment. Quand j''ai essayé de comprendre, je suis revenu avec l'impression que c'était encore plus compliqué que je ne pensais !

Mon hypothèse est que je ne cherchais pas à comprendre mais des trucs pour savoir quoi faire en classe. Plus j'avance et plus je me rends compte que l'entrée : "que puis-je faire ?" ne peut être première. J'ai besoin d'un temps pour comprendre, un temps pour envisager ce que cela peut-être pour celui qui est en face de moi. J'ai besoin de me mettre à côté de lui, peut-être pour ressentir comme c'est difficile simplement.

Voila les notes et photos que j'ai prise pendant cette journée.

"Des stands partout, des conférences en amphis, des dizaines de livres sur le sujet, des associations autour du handicap et de la différence. Des parents, des enfants, des enseignants. Mais aussi le monde du travail, l'apprentissage, les formations ...
La dysphasie, la dyspraxie, les troubles du langage, la dyslexie.
Partout, des conversations, pour se parler, pour être entendu.

Journe dys salle

Beaucoup d'échanges de trucs, d'adresses, de personnes ressources qui sont sensibles, de procédures administratives ... Il y a des enfants aussi et des stands dehors : Journe dys dehors                 journee dys roue dehors

Je suis plongé dans cet univers que je n'expérimente pas: celui de la parentalité qui suit l'annonce d'un handicap pour mon enfant !

J'ai fait tout ces km en sentant qu'il y avait un autre pour quoi à ma venue. A midi je me suis assis seul au milieu de toutes ces personnes, j'ai regardé, j'ai écouté, j'ai lu un numéro de Declic sur l' annonce et là, au milieu de tous, j'ai su de quoi ils parlaient.  Je n'ai pu me détourner la lecture de toutes ces témoignages. Je ne pourrai plus me détourner.

Je suis rentré chez moi en pensant à chacun de mes enfants, à leurs naissances, aux étapes de leurs croissances qui s'enchaînent sans "annonce". Je remercie ; je suis un peu plus humain ce soir."

Et hop, en revenant j'en ai parlé à mes enfants qui eux aussi s'ouvrent à ce monde. Le mouvement vers l'autre est enclenché, il me semble qu'il nécessite en tous cas l'émotion.

Pierre Cieutat octobre 2015

 

Statistiques de la rentrée 2014 258 710 élèves. 179 400 scolarisés en classe ordinaire. (source Déclic)

PhotoPierreHrault Me contacter     PhotoPierreHrault

 Pour consulter d'autres contenus en ligne :  r Icône Google  /   youtube 50 /    twitter1

Merci à Cécile Dumas pour le bandeau du site et à Maya Korthenoff pour les photos du site